2016 07 octobre au 17 décembre Philippe Lardy Life Forms
Espace Muraille

Philippe Lardy est un artiste suisse de retour dans son pays d’origine après une carrière de dessinateur aux Etats-Unis et en France. Life Forms cherche à renouer avec la créativité de l’enfance en un jeu qui incorpore le hasard et l’accident. Pour ce faire, L’artiste se livre à un jeu de libre interprétation à partir de bandes de papier torsadées en doubles hélicoidales, à l’image des chaînes d’ADN, qui sont l’inspiration de ces peintures, dessins et sculptures. Des détails de ces modèle sont agrandis, synthétisés. Les « Life Forms » évoquent une possibilité d’évolution organique de ces motifs, en écho aux possibilités de la recombinaison génétique. 

Biographie

Artiste passionné et talentueux, Philippe Lardy a étudié à l’Institut supérieur d’arts plastiques de Bruxelles. Dans les années 80, il a émigré aux Etats-Unis pour des études à la School of Visual Arts en touche-à-tout : peinture avec Jerry Moriarty & Anton van Dalen, dessin, graphisme. Il avait frappé à la porte des grandes maisons d’édition, son “book” sous le bras. Peu à peu il recevait des commandes d’illustrations pour de nombreux titres de la presse américaine, le New York Times, le New Yorker, Time Magazine, Newsweek … Il créait des couvertures de livre, de disque. De manière un peu imprévisible, cela devint son métier durant 20 ans, tout en développant sa pratique de peinture. « L’illustration avait ceci de merveilleux, d’être en contact avec le monde, créer des images qui existaient dans la réalité des gens. C’était grisant », confie l’artiste. De retour à Paris en 2000, en pleine révolution de l’internet, les commandes parviennent des quatre coins de la planète. Etouffé par la pression du métier, il se rappelle de ses premières passions, une création plus libre, aux sens plus ouverts. Il ferme son site internet en 2008, coupe les ponts avec ses commanditaires, non sans douleur. Il abandonne l’illustration pour une création entièrement personnelle. Les expositions de peinture, le chantier de production d’un grand livre de dessins à partir d’images de l’inconscient, « Hypersomnia », la collaboration en tant que directeur artistique à la revue graphique « Soldes de fin de séries », lui permettent de retrouver le souffle de création qui l’animait au départ. Pourtant la peinture ne s’est pas toujours développée en réaction à ces dessins de commande. Souvent elle a pris sa source dans le détail d’une vignette, a développé un thème à partir d’un dessin de presse, peut-être en obscurcissant son sens, en le recadrant, en déformant un motif, un peu à la manière dont il transforme aujourd’hui ces formes essentielles, issues de brins de papiers torsadés. A l’inverse, il ne renonce pas à l’idée de retourner à une forme de figuration, réinventée, de la perspective de la peinture abstraite.

« Les dessins naissent du désir de créer des images narratives. Elles fonctionnent comme des paraboles et leur but est de communiquer une idée de manière graphique. La peinture, au contraire, s’est développée comme une forme de silence en complément du « plein d’information » de mes illustrations », explique le genevois. Philippe Lardy ne regrette pas pour autant son parcours d’illustrateur. « Le dessin et la peinture sont des activités complémentaires : l’une nourri l’autre. Les dessins me connectent au monde extérieur alors que la peinture m’offre une manière d’introspection », précise l’artiste.

Philippe Lardy a exposé dans plusieurs pays du monde - Japon (1994), Etats-Unis, Belgique (1997), Italie (1999), France (2003, 2005, 2006, 2015), Canada (2009), Seoul (2016) En collaboration avec l’illustrateur José Ortega, il a coédité le livre « GIN&COMIX », une sélection d'illustrations franco-européenne (1990). Il est un membre fondateur de la société de dessinateurs du Livre de la Presse et de la Publicité, « Le Crayon », et il a été honoré par de nombreux prix, tels que le Grand Prix Corporate Français (1996), le Ozzie Award Silver Medal pour une couverture de magazine (2002) ou le Coretta Scott King Award (2006).

Philippe Lardy est installé à Genève depuis 2010.

Galerie Philippe Lardy / © Marc Vanappelghem
Philippe Lardy vernissage
© 2018 ESPACE MURAILLE / TOUS DROITS RESERVES