2014 03 octobre au 29 novembre Yohei Nishimura Yohei Nishimura
Espace Muraille
Cuits à 1200 degrés, miraculeusement «fossilisés» par la magie du four électrique agissant comme un accélérateur temporel, les fired books de Yohei Nishimura émeuvent bien au-delà de leur beauté fragile. Si le lien avec l'autodafé semble évident, c'est véritablement une conservation, voir une révélation qui s'opère, et non une destruction. Certes l'encre disparaît peu à peu durant les dix longues heures de cuisson, mais c'est à un travail de mémoire collective auquel nous invite l'artiste avec, comme point de départ, la première page intacte, suspendue au-dessus de chaque œuvre.

Fondé en 1948 par Yagi Kazuo, le mouvement Sōdeisha a contribué au développement du concept de céramique-objet (obuje-yaki) en opposition à la poterie utilitaire (yakimono). A travers ce terme ambigu, l'avant-garde a cherché à se dissocier de la sculpture, afin de maintenir cette tension dans le champ de la céramique. Mais paradoxalement, elle a ainsi contribué à la très occidentale dichotomie entre céramique et art (moderne, puis contemporain). Tandis que Yagi Kazuo initiait le mouvement avec ses céramiques noires kokuko cuites à basse température, Ryoji Koie fut encore plus radical, tantôt employant des bols industriels réduits en poudre pour mouler son visage, tantôt ramenant le concept de céramique à sa plus simple expression: «brûler des choses», traduction littérale du mot yakimono, quitte à simplement opérer une marque au chalumeau sur le sol.

Le plus souvent catégorisé comme céramiste, Yohei Nishimura a commencé par étudier la sculpture et c’est sans doute là un élément clef de sa liberté. Lorsqu'il réalise une pièce en céramique kokuko, en l'occurence un récipient, c'est pour y conserver des magazines passés au four. Lorsqu'il «brûle des choses», par exemple des livres ou des fruits, c'est pour mieux les conserver. Transcendant les contraintes auxquelles étaient confrontés les membres de Sōdeisha, son œuvre prend souvent la forme d'installations, impliquant parfois des techniques et matériaux très divers tels que le fer, le bois, le plomb ou encore des objets usuels. Pour son travail le plus récent, d'un lot de livres destinés au rebut, il n'a gardé que les couvertures. Peintes d'une façon qui n'épargne que la croix rouge les condamnant, elles sont soigneusement encadrées et recouvertes d'une couche protectrice de cire d'abeille.

A l’heure du cloud, des e-books et autres tablettes digitales, ce pionnier de l'enseignement spécialisé aux malvoyants substitue la matière et l'imaginaire au virtuel, et interpelle ainsi notre mémoire commune, universelle. N'en déplaise aux défenseurs de la dissociation entre "art" et "craft", c'est bien d'art contemporain dont il s'agit.

Commissariat Nicolas Christol

Biographie

Né en 1947, Yohei Nishimura vit et travaille à Chiba et Tokyo.

Il présentera une installation de ses "fired books" ainsi que son tout dernier travail, ayant également pour thème le livre et la mémoire.

Yohei Nishimura est un céramiste atypique. Passionné par la matière et sa transformation, il prend en effet le terme « yakimono » au pied de la lettre ! Car si ce mot désigne la céramique en japonais, il peut se traduire littéralement par « choses brûlées » ce qui correspond à l’impression qui se dégage de ses œuvres. Yohei Nishimura utilise pour ses installations tant l’argile que le fer ou le plomb, mais également le papier, plus précisément les manuscrits, qui occupent une place centrale dans son travail. Ce faisant, il parvient à nous démontrer que céramique et art contemporain ne font qu’un. Brulés, cuits, tantôt réduits en cendre et précieusement stockés dans de petites urnes d’argile, tantôt miraculeusement « fossilisés » par la magie du four à céramique, ses « fired books » émeuvent bien au-delà de leur beauté ou de la prouesse technique dont ils font preuve. A l’heure du cloud, des cartes mémoires et des tablettes digitales qui menacent le livre tel que nous le concevons depuis des millénaires, Yohei Nishimura interpelle très explicitement notre mémoire commune et universelle.

Ses œuvres se trouvent dans de nombreuses collections dont celles du Musée d'Art Moderne et du Musée d’Art Contemporain de Tokyo, du Musée National de la Céramique à Sèvres, du Musée des Arts Décoratifs à Paris, du Musée de l'Ariana à Genève et du Victoria and Albert Museum à Londres. Pionnier de l'enseignement spécialisé pour aveugles au Japon, il a enseigné 23 ans à l’école pour mal voyants de Chiba, et dirige le Nishimura Research Center à la Japan Women's University à Tokyo.

Yohei Nishimura est représenté par la galerie Cavin & Morris NY

 

Selected Biography (2003~2013)

Born in 1947, lives and works in Chiba and Tokyo

2003

- Landscape Read Book to look at, Urawa Art Museum
- Art of the earth Clay work new century, National Museum of Art, Osaka
2004
- The beginning is the end Story of six over the circle, Chiba City Museum of Art
- Modern Clay work, Yamaguchi Prefectural Museum of Art
2005
- Collection Exhibition, Gallery Sakamaki, Tokyo
2006
- TOJI ceramics, French National Ceramics Museum
- Inaugural exhibition, Paris Museum of Decorative Arts
- Hundred years of modern craft, National Museum of Modern Art, Tokyo
2007
- Those born from the soil, Tokyo Opera City Art Gallery
2008
- Solo exhibition, Gallery Asuka, Tokyo
2009
- Solo exhibition, CAVIN-MORRIS GALLERY, New York
- Solo exhibition, CCCD Gallery , Hong Kong
- To the world of book transfiguration, Urawa Art Museum
2010
- Museum exciting for clay work and fun little wonder, Shigaraki Ceramic Cultural Park
- Art to spread Contemporary Art Introduction, Mie Prefectural Museum of Art
- This is not the book – Spread of book art, Urawa Art Museum
2011
- Collection of 10 years Harmony with nature, Gunma Prefectural Museum of Art, Tatebayashi
- Solo exhibition, Neuberg Art Space, Hong Kong
2012
- Listen to sculpture , to speak the soil – Yohei Nishimura solo exhibition, Aichi Ceramics Museum - Contemporary Art Biennale of Fukushima, Fukushima Airport
- International contemporary art exhibition APO-CALYPSE,
Beard silverware factory Clarens, CH 2013
- Solo exhibition, CAVIN-MORRIS GALLERY, New York
- The Magic of Ceramic – Artistic Inspiration, Gifu Prefectural
Museum of Modern Ceramic Art
- Exhibition for tactile, Centre for Community Cultural Development,
Hong Kong

Galerie Yohei Nishimura / © Luca Fascini
Nishimura2.jpg

Fired books

P6256174.jpg

Fired book, 2012

P6256162.jpg

Fired book, 2012

Nishimura_Image3.jpg

Book cover with bee wax from Nepal, 2014

© 2018 ESPACE MURAILLE / TOUS DROITS RESERVES